|  Accueil du site   |   Qui sommes nous   |   notre vision & mission Nos partenaires  Notre contact  |

  Intermondes

Gestion de l'équipe

Le secteur « Gestion Collective Partagée » est le secteur le plus représentatif de la philosophie d’ITM.  Il est donc prioritaire sur les autres secteurs !

La question des temps partiels dans la Gestion Collective Partagée doit être clairement posée : comment prétendre à une « égalité » entre les travailleurs, alors que certains ne sont présents au bureau qu’à temps partiel.

La GCP est primordiale, il doit donc s’agir d’une priorité pour chacun-e des travailleurs !

Pour rendre cette priorité possible, il faudrait :

  • Mieux planifier les réunions d’équipe (sur un an !)

  • L’animation en sera tournante, l’animateur étant désigné la fois précédente.  Il/elle doit en effet pouvoir préparer sa réunion, la structurer en fonction de l’importance des sujets à débattre, éliminer des ordres du jour les points qui n’ont rien à y voir etc…   L’animateur veillera à assurer le suivi des décisions prises précédemment

En vue d’améliorer la capacité d’animation de chacun-e, les dix dernières minutes de chaque réunion seront consacrées à évaluer la qualité de l’animation de la réunion.

  • Les réunions étant fixées longtemps à l’avance, celui/celle qui choisira de s’absenter devra accepter les décisions prises par les autres.  Il/elle pourra introduire des notes à l’avance pour réagir à l’ordre du jour.

Il faudrait pouvoir décharger les réunions d’équipe de tout ce qui relève davantage de la mission individuelle et y conserver plutôt les débats de fond, les temps d’évaluation.  La réunion d’équipe doit aussi veiller au suivi des décisions prises collectivement et aux échéances importantes pour l’association. 

Par contre, la réunion d’équipe doit devenir lieu incontournable et prioritaire pour chacun-e, puisque c’est notamment là-bas que s’exerce la GCP !

Respect des horaires des réunions.  Trop de temps est gaspillé à attendre les uns ou les autres !

Il faut une animation de réunions dynamique.

Il est important de mettre en place des structures qui garantissent la possibilité de faire conflit au sein de l’équipe !  La prise de décision collective demande en effet une polarisation des débats (par opposition à la normalisation qui cherche davantage à gommer les différences).  Plutôt que de viser des compromis ou des pseudo-consensus, il faut plutôt chercher à négocier des solutions mutuellement acceptables (c’est à dire promouvoir la véritable coopération au sein de l’équipe).

appuie et accompagne les initiatives à la base dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la décentralisation, des droits humains et de la citoyenneté. Toutes nos activités s’inscrivent dans le cadre d’un axe stratégique permanent : favoriser les dynamiques populaires porteuses de sens individuel et collectif pour recréer des liens et des cohérences et ainsi améliorer les conditions de vie.

 Projets en cours

- La Gestion de l'Equipe                  
- Responsabilité et  pouvoirs           
- Organigramme synthétique           
- Programmes                                 

CENTRE D'ACCUEIL

 

 

 

 

  Accès membres        Webmail       Fil Rss

Copyright enda graf sahel guisse webmaster